Groupe LAURENT intervient depuis 1937 dans la distribution de pièces pour les marchés automobile et poids lourds. Depuis 2007, les différentes entités du groupe souffraient d’une grande disparité en termes de SI et d’ERP. Pour améliorer le développement commercial du groupe et retrouver la puissance d’un système informatique intégré unique, un large projet d’uniformisation a été lancé en 2011. En 2013, Authentic a été chargé de la migration de Movex V10 RPG vers M3 10.1 pour la filiale Cap VI (entrepôts et distribution de pièces Poids Lourds).
Nous sommes revenus sur ce projet avec le DSI et le DAF du Groupe.

1. Alors que vous aviez déjà migré 2 filiales de distribution en 2012, comment avez-vous envisagé le projet Cap VI ?

– DSI : La migration des deux premières entités de Movex V12 vers M3 avait été un peu laborieuse, nous avons donc été très vigilants pour Cap VI. Le cahier des charges était très précis en termes d’objectifs, notamment concernant le maintien de l’activité, mais aussi le suivi du projet. Au-delà de la reprise des données, les enjeux concernaient aussi des aspects fonctionnels : création de bonnes pratiques, montée en compétences des chefs de projets IT et des Key Users.
– DAF : Effectivement, après une première phase compliquée, nous avons voulu retrouver une vraie gestion de projets, capable de créer une dynamique forte au sein de nos équipes. De mon côté, un des enjeux était également de limiter l’utilisation de fonctions spécifiques, en particulier au travers de l’élaboration de ces Best Practices.

2. A l’issue de l’Appel d’Offre, pourquoi avez-vous retenu Authentic pour vous accompagner ?

– DSI : La proposition d’Authentic était vraiment aboutie avec une méthodologie détaillée. Son approche de la gestion de projet était rigoureuse et réaliste. Tout cela a créé un climat de confiance dès le départ. Et cela s’est confirmé tout au long du projet, grâce à un pilotage très efficace impliquant nos équipes et les intervenants Authentic. Les comités de pilotage mensuels et les comités projets hebdomadaires ont permis de maitriser le déroulement en gardant un rythme constant.
– DAF : C’est vrai que l’offre Authentic m’est apparue comme à la fois la plus sérieuse et la plus précise. Les réponses apportées étaient vraiment pertinentes et totalement en phase avec nos spécificités métier. J’ai apprécié l’honnêteté intellectuelle d’Authentic qui a été dès le départ extrêmement claire quant aux limites et aux risques du projet.

3. Aujourd’hui la migration est effective ? Comment cela s’est-il déroulé ?

– DSI : Globalement nos objectifs ont été respectés, il n’y a eu aucun impact sur notre activité commerciale, et nous avons même enregistré un très bon résultat sur cette période. Nous avons pu rationaliser nos processus ‘’métier’’ grâce aux échanges de Best Practices et la reprise de données a été respectée, ce qui nous donne confiance pour les prochaines migrations. Mon seul regret est que pour des raisons structurelles, les Key Users n’ont pas toujours trouvé la disponibilité pour la formation et la montée en compétences. Authentic a donc pris le relais en proposant des formations de qualité.
– DAF : Pour moi, il n’y a pas eu de distorsions notables entre le projet sur le papier et sa réalisation. Ce qui m’a particulièrement marqué, c’est un accompagnement fort et la qualité de l’assistance à la conduite du projet. La capacité d’Authentic à s’intégrer à nos équipes et leur implication permanente ont créé une belle synergie tout au long du projet.

4. Quel bilan faites-vous de ce projet ? Prévoyez-vous d’autres déploiements au sein de votre Groupe ?

– DSI : Le bilan est très positif. Passer de Movex V10 RPG à M3, cela signifie faire un bond de 15 ans entre les 2 versions ! Et au final le projet a été bouclé en 8 mois, nous sommes donc très satisfaits de la prestation d’Authentic. En capitalisant sur le retour d’expérience de ce projet, nous sommes d’ores et déjà en train de définir le périmètre de la prochaine migration.
– DAF : Je suis d’accord avec le DSI pour apprécier le bilan. Ce qui est important c’est que cette migration a été indolore pour les utilisateurs. Bien sûr, après l’euphorie du démarrage, on peut toujours identifier quelques améliorations encore possibles notamment au niveau de certaines interfaces, mais globalement ce projet nous donne envie de continuer à progresser.